Bel Canto

9782743609917Second extrait de Bel Canto, d’Ann Patchett aux éditions Payot et Rivages.  La prise d’otage s’éternise. La cantatrice répète tous les jours ses airs d’opéra, fascinant par son art les autres otages, mais pas seulement; Parmi les terroristes, il en est un qui est particulièrement touché par le charme de la chanteuse, et plus encore, de la musique.  Lire la suite

Revenez dans vingt ans

9782743609917Bel Canto, d’Ann Patchett aux éditions Payot et Rivages nous emmène quelque part en Amérique du Sud lors d’une prise d’otages dans une ambassade pendant une réception donnée en l’honneur d’un industriel japonais et en la présence d’une cantatrice d’opéra. Celle-ci, au fur et à mesure que leur captivité se prolonge, fascinera par son art terroristes et otages. Parmi ces derniers, un jeune prêtre. Lire la suite

Un fil de fer

guyedeSaluons ici la splendide édition du livre de William Ferris, qui plus est dans une traduction épatante : Les Voix du Mississippi aux éditions Papa Guédé. Jeune étudiant, Ferris part à la rencontre des Noirs du Mississippi à la fin des années 60, appareil photo et matériel d’enregistrement en bandoulière. Il en ramène des témoignages passionnants, comme celui de Louis Dotson qui parle ici de son diddley-bow*, instrument à corde unique. Lire la suite

Unit One

cashIl n’est pas donné au commun des mortels de publier deux autobiographies, et ça tombe bien puisque c’est ici de Johnny Cash, légende de la musique country américaine (de la musique tout court en fait), que l’on parle.

Le texte traduit ci-dessous est extrait de sa seconde autobiographie, écrite à la fin du siècle dernier, quelques années seulement avant sa mort. Il y décrit avec tendresse et un humour certain ce qui fait la vie du musicien sur la route, en tournée, à commencer par son bus. Lire la suite

Quand je ferai mes paquets

9782283026984-6d1d4« Quand je ferais mes paquets… » C’est ainsi qu’à la fin de son autobiographie (La rage de vivre, aux éditions Buchet-Chastel), le clarinettiste de jazz Mezz Mezzrow commence l’énoncé de ses dernières volontés. Et pour ce dingue de musique, un temps patron du label King Jazz, c’est pas la peine de sortir les violons, les grands discours et les couronnes mortuaires. Non, lui, si la matière pouvait simplement retourner à la matière, ça ferait de lui un mort heureux.

Et pour ça, il a bien une petite idée… Lire la suite

Un cartable en peau de mouton

1_1Chez moi, Porte de Sant-Cloud, mon esprit vagabonde et une histoire commence à tourner dans ma tête. Une histoire que j’aimerais bien écrire, aussi j’attrape un cahier depuis longtemps perdu sur l’étagère. Un cahier scolaire neuf, probablement oublié par un de mes enfants. La fatigue aidant, je me sens comme happé par un rêve. Ce cahier tout neuf me plonge dans ma propre enfance, le jour de la rentrée des classes, la découverte du CM2. Même la marque du cahier n’a pas changé. Lire la suite

Le roi de la tribu

9782283026984-6d1d4Nous publions ici un second extrait des mémoires du clarinettiste de jazz Mezz Mezzrow « Really the Blues », paru aux éditions Buchet-Chastel sous le titre « La Rage de Vivre » (traduction Bernard Wolfe), dans lequel Mezz, après quelques savoureuses digressions vestimentaires, dit toute son admiration pour celui qu’il considérait comme le roi de la tribu. La tribu ? Oui, celle des Jazzmen de New York. 

Lire la suite

Le ventre du gramophone

9782283026984-6d1d4Mezz Mezzrow est bien plus qu’un clarinettiste de jazz. Il fit partie de la première vague d’Américains blancs (juifs souvent) à s’embraser pour la musique noire américaine de l’époque et à s’en faire un de ses plus passionnés avocats. Aux premières loges de l’explosion de cette musique dans la première partie du XXème siècle, il en tire un récit à la fois savoureux, hilarant et profond dans son autobiographie « Really the Blues », paru aux éditions Buchet-Chastel sous le titre « La Rage de Vivre » (traduction Bernard Wolfe). Sans nul doute, un des tout meilleurs livres jamais écrit sur le jazz en particulier, et la passion de la musique en général. Lire la suite